Petits prêts, gros frais !

Que diriez-vous si quelqu’un vous offrait un prêt de 500 $ qui pourrait être approuvé en moins de 24 heures et que vous n’auriez qu’à le rembourser en six versements ? Et si quelqu’un vous disait qu’il vous offrirait ce prêt sans même effectuer une vérification de crédit ? Cela semble être une option attrayante pour tout le monde, n’est-ce pas ? C’est pourquoi il est facile de tomber dans le piège des prêts d’argent rapide. Vous trouverez ci-dessous tous les risques et les dangers associés aux prêts d’argent rapide.

Qu’est-ce qu’un prêt d’argent rapide ?

Si vous traversez une situation financière difficile et que votre banque refuse de vous prêter de l’argent, il est clair que les prêts d’argent rapide seraient une option très intéressante pour vous. Les prêts d’argent rapide permettent aux emprunteurs de recevoir une petite somme d’argent (habituellement entre 500 $ et 1500 $) sur une courte période de temps. Ceux-ci sont offerts par des entreprises qui prêtent de petites sommes d’argent dans les 24 heures, ce qui est intéressant si vous êtes dans une situation difficile ou si vous avez un mauvais pointage de crédit — parce qu’ils ne vérifient pas votre cote de crédit et demandent habituellement des renseignements personnels, tels que votre NAS et les renseignements relatifs à votre emploi actuel. Qui pourrait dire non à un processus aussi rapide et facile ? Aussi attrayante que cette option puisse paraître, il existe de nombreux risques et dangers associés à ces prêts d’argent rapide.

Haut taux d’intérêt

L’un des plus grands inconvénients lors de la demande d’un prêt d’argent rapide est le risque définitif d’avoir à payer un montant exorbitant en paiements d’intérêts. Bien sûr, ces taux d’intérêt ne sont souvent pas annoncés. Par exemple, Crédit24 vous prêtera 500 $ avec intérêts et frais de courtage de 225 $, qui devront être remboursés en trois mois. Cela signifie que vous devrez payer 124,75 $ toutes les deux semaines, avec un montant total de 748,50 $. Donc, même si les taux d’intérêt peuvent être annoncés comme normaux, les frais de courtage conduisent à un taux de crédit annuel de 335,56 % ! Sachant cela, il est peu probable que quiconque accepterait de tels termes.

Comment ces entreprises peuvent-elles charger tant ?

Au Canada, il est criminel de charger plus de 60 % d’intérêt sur un prêt, alors comment ces compagnies peuvent-elles charger autant ? En vérité, ces entreprises contournent la loi en proposant des taux d’intérêt raisonnables sans tenir compte des frais de courtage qui sont attachés au prêt. Cependant, le Code criminel prévoit que les frais d’intérêt doivent englober toutes les charges, y compris les frais de courtage. Mais puisque ces entreprises traitent avec des prêteurs externes, aucune illégalité ne peut être perçue.

Comment éviter de vous creuser un plus grand trou ?

Il est important d’être conscient de tous les risques qui peuvent se présenter avec ces entreprises privées. Étant donné que ceux qui ont tendance à tomber dans ce piège sont des personnes qui éprouvent des difficultés financières et ne peuvent obtenir un prêt approuvé par une banque, il est doublement important de se renseigner sur ces dangers.

La meilleure façon d’alléger votre stress financier est de communiquer avec un syndic autorisé en insolvabilité, qui peut vous proposer les meilleures options adaptées à votre situation financière.

Sur le même sujet…

http://www.lesaffaires.com/mes-finances/consommation/micro-prets-maxi-frais/588773

http://www.lapresse.ca/actualites/201501/19/01-4836395-nouveaux-shylocks-des-taux-illegaux.php

http://www.journaldemontreal.com/2017/09/15/un-trou-sans-fond-avec-les-prets-rapides

http://www.tvanouvelles.ca/2015/07/03/le-commerce-du-pret-dargent-rapide-florissant-au-quebec

Les commentaires sont fermés.